Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog photo citations de Beïla Brune

La citation devinette du 23 novembre 2010 : présomption

23 Novembre 2010 , Rédigé par Beïla Brune Publié dans #Les citations

"Il y eut des nuits où je me crus si sûr de pouvoir l'oublier que je me la rappelais volontairement."

GAME OVER ! Bravo à Gabian... Voir Quantum of soluces (par ici). 

Si vous voulez quand même vous creuser les méninges, pour les Z-indices c'est toujours par ...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gabian 28/11/2010 20:40


Pour moi, tu serais encore plus adorable (si cela est possible ) si tu condescendais à me communiquer le titre de l'oeuvre...Merci!


Beïla 30/11/2010 16:14



Un extrait de la nouvelle "Le Zahir", dans L'Aleph... J'ai beaucoup de retard pour noter que les games sont over et pour donner "officiellement" la solution...



Gabian 27/11/2010 16:11


Oh merci Beïla! Tu es adorable...Un "game over" juste après ma proposition...C'est bien vrai ? J'ai trouvé ?
Je suis maintenant persuadé que la théorie du chaos (ou K.O ?)...C'est sérieux...J'ai vu passer un papillon juste avant d'expédier la réponse ( Pourquoi ne puis-je t'envoyer un smaïl laid?
Bon weekend!


Beïla 28/11/2010 19:30



Je savais bien que je devais être absolument adorable, mais ça fait plaisir de se le voir rappeler !



Gabian 26/11/2010 18:02


Argentin, dis-tu? ça sent le Borges! D'autant plus que cette phrase a elle seule aurait dû me mettre sur la piste immédiatement...Dans une vie à venir je ne veux absolument pas renaître en "chien
de chasse"...Je n'ai pas de flair!


Beïla 27/11/2010 15:26



GAME OVER !



Gabian 26/11/2010 17:57


Pourquoi? Les autres n'en veulent pas ? Bizarre cette affaire...Oulala! C'est louche! Elle n'avait pas d'avers?
Ou de tranche? Non, je plaisante pour masquer mon ignorance...C'est toujours comme ça avec ceux qui ne savent pas...Ils cherchent des dérivations...


Beïla 27/11/2010 15:26



La pièce est de ces objets diaboliques dont on ne peut plus se défaire quand on les a reçus (cf. le film La main du diable, avec Gérard Philipe).



Gabian 25/11/2010 10:19


Oh le malheureux !
Il a donné une pièce de monnaie à un mendiant et maintenant il regrette, non pas le don...Mais la pièce! Les numismates sont ainsi...Eternellement écartelés entre le désir de bien faire et les
nécessités de l'addiction...C'est leur destin!


Beïla 26/11/2010 16:36



Non non... Dans le récit, on lui a donné une pièce de monnaie, dont il a du mal à se défaire...